Imaginez un instant qu'il n'y en aurait plus qu'une, une seule sortie. Un seul jour, un dernier chapitre, un dernier tour. De tous les kilomètres parcourus et de toutes les routes montées, qu'est-ce qui vous ramènerait à en faire l'expérience, une toute dernière fois ?

La dernière échappée #11

L’ISLANDE EN BOUCLE

Adam K Master // Acteur Commercial, Mannequin et Cycliste // @adamkmaster

La dernière échappée #11

Ma 'dernière' échappée serait une sortie que j'ai déjà faite. Ce serait une balade dans laquelle je roulerais pour les autres. Elle aurait un but autre que le mien. J'ai de la chance d'avoir eu beaucoup d'expériences, mais rien ne vaut un beau paysage associé au fait de donner un coup de main à ceux qui en ont besoin.

La dernière échappée #11

En 2015, j'ai fait le tour de l'Islande à vélo, réparant et améliorant tous les vélos d'enfants sur lesquels je pouvais mettre la main. J'avais du temps libre en Octobre 2015 pour faire le voyage que je voulais et bien sûr je pensais vélo. Après y avoir réfléchi, j'ai réalisé que se serait encore un autre voyage égoïste pour gagner en expérience. Je voulais faire un voyage dans lequel je pourrais profiter des sorties à vélo tout en ayant un but.

Avec l'aide d'amis et d'étrangers qui ont financé cette idée de parcourir le tour de l'Islande (pas seulement le “Ring Road”, mais aussi certaines des plus grandes péninsules, ouch) tout en réparant des vélos pour enfants. Salomon Anaya et moi avons tiré près de 40kg chacun de poids supplémentaire sur nos vélos cyclocross... Et attention, je ne pèse que 55kg.

La dernière échappée #11

Nous avions avec nous des centaines de chambres à air, d’outils, du lubrifiant, des câbles, des boîtiers et des petites pièces. Avec peu d'équipement personnel supplémentaire, à part du matériel de camping, nous nous sommes d'abord rendus en Islande, dans des conditions froides, grises, pluvieuses, nuageuses, sans soleil et boueuses, avec le sourire sur le visage.

Donc, pour ma dernière échappée, j'aimerais faire une autre sortie dans laquelle je peux rouler librement. Je m'arrêterais et j'aiderais n’importe qui avec un vélo qui aurait besoin d'aide pour le réparer. Je me souviens que dans certains pays, le vélo est un outil trés important de la vie de tous les jours alors qu’il n'est qu'une sorte de jouet pour certains d'entre nous.


La dernière échappée #11

Prenez ce que vous possédez comme 'Trait de caractère' et rendez-le à l'humanité sans plus attendre. Faites-le de bon cœur dans l'espoir d'inspirer les autres à partager les leurs. Je me demande si l'un de ces enfants islandais interrogerait le sombre petit homme asiatique, à vélo sous la pluie battante, qui offre la reparation de vélos cassés sans rien attendre en retour.

La dernière échappée #11

Il y a une aventure sans fin dans l'humanité, mais combien d'entre nous ont une aventure à partager pour aider l'humanité ?

-Adam K Masters


La dernière échappée #11

RENDEZ-VOUS À MAJORQUE

Ben Sumner // Passionné ex pro, toujours sur les KOM's // @bensumner1


La dernière échappée #11

S'il ne me restait plus qu'une seule échappée, il me faudrait beaucoup l'adrénaline. Il n'y aura malheureusement pas de toile de fond ou de beaux lacs !

A l'époque où je faisais des courses, je prenais souvent un aller simple pour Palma de Majorque avec l'intention de faire autant de kilomètres que possible jusqu'à ce que je craque totalement. Il était bien connu de tous les cyclistes que si vous vouliez faire une bonne balade, il suffisait de vous rendre à la plage vers 10 heures du matin pour y rester jusqu'à apercevoir une succession de jambes fines se rassembler à l'extérieur du café habituel.

La dernière échappée #11

... une quarantaine de cyclistes du monde entier partiraient à l’assaut des routes. Les journées commençeraient par plusieurs ascensions constantes jusqu'à la descente finale de la journée. C'est à ce moment là que les choses deviendraient plus tendres ! Les ruelles de Majorque seraient l'endroit où se déroule les vraies sorties sur le retour vers votre lieu de résidence. Partez pour près de 35km le long des routes pas plus larges qu'une Fiat 500, aligné derrière Helmut, Hermann & Jürgen que vous venez de rencontrer il y a seulement quelques heures et dont votre vie est à present entre leurs mains !

La dernière échappée #11

Le temps que vous puissiez sentir l'odeur de la mer que les cyclistes bombarderaient à gauche, à droite et au centre ! Ces pistes n'ont fait aucun prisonnier et c'est chacun pour soi ! Bien qu'il n'y aura pas de cérémonie, l'objectif de remporter le sprint de la ville de Palma parait essentiel. Une fois la bataille finie, nous nous rendrions dans la vieille ville de Palma pour un café et un gâteau bien mérités avant de récupérer pour tout recommencer.

Cela semble être une journée amusante pour ma dernière echappée dont les bons moments sont faciles à imaginer depuis le confort de mon appartement !